Bouture de figuier : les astuces pour ne pas la rater

Bouture de figuier les astuces pour ne pas la rater

Le figuier est une plante dont le bouturage est assez facile à mettre en œuvre. Plusieurs méthodes peuvent être utilisées et elles donnent toutes des résultats satisfaisants même si vous n’êtes pas un spécialiste du jardinage. Que ce soit dans un substrat, à l’étouffée ou dans de l’eau, le bouturage du figuier nécessite de respecter certaines règles pour être réalisé avec succès. Alors, découvrez dans cet article les conseils et astuces de professionnels du jardinage pour réussir votre bouturage jusqu’à ce que le jeune plant soit repiqué à sa destination définitive.

Moment idoine pour le bouturage du figuier

Généralement c’est au tout début de la saison du printemps (avant l’apparition des feuilles) et également à la fin de la saison d’hiver que le bouturage du figuier a lieu dans la majorité des cas. Si vous voulez réussir votre opération, c’est à coup sûr la période que vous devez choisir ; le fait que les rameaux soient encore en pleine croissance est la garantie que la reprise sera assurée.

A lire également : Chauffer une piscine sans se ruiner : voici nos meilleures astuces

Marche à suivre pour le bouturage d’un figuier dans un pot

Pour procéder à la multiplication d’un figuier dans un pot, il vous suffit de suivre scrupuleusement les étapes suivantes :

  • Commencez par sélectionner un rameau vigoureux d’un an d’âge (ce qui se distingue par la présence de 3 à 5 yeux). Veillez choisir un rameau encore vert, mais qui n’est pas encore complètement à l’état des bois, mais qui affiche une certaine fermeté ;
  • Couper ensuite le rameau que vous avez choisi juste en dessous d’un œil. La coupe doit se faire avec un sécateur qui est parfaitement tranchant afin d’avoir une taille nette. Vous devez au préalable nettoyer l’outil de coupe soit avec de l’alcool à 90o ou alors à la flamme. Cette précaution de désinfection est là pour éviter que la propagation d’une maladie quelconque ;
  • Étêter le rameau du figuier à l’aide d’une pince et Supprimer toutes les feuilles mortes ;
  • Placez au fond de votre pot une couche de drainage à l’exemple du gravier. Vous allez ensuite recouvrir le mélange avec 40% de terreau universelle, 30% de sable de rivière ainsi 30% de compost ;
  • Bravo !vous avez terminé avec succès votre substrat, il faut maintenant y planter le rameau ;
  • Tassez la terre et arrosez suffisamment. Il reste plus qu’à placer le pot sous une serre froide ou dans une pépinière à l’abri du vent et du soleil intense.

N’oubliez jamais que vous devez faire preuve de patience pour voir sortir les nouvelles feuilles et assister au développement des racines de votre future arbuste. Évitez d’exposer le jeune plant au soleil et à l’exposition des vents dominants.

A voir aussi : Quelle couleur pour un couloir long et sombre ?

de figuier les astuces pour ne pas la rater

Marche à suivre pour le bouturage d’un figuier à l’étouffée

Cette technique requiert l’utilisation d’une bouteille en plastique.

  • Commencez par couper la bouteille en deux et remplir le terreau de bouturage dans la moitié d’une bouteille ;
  • Tassez bien le terreau et humidifiez le à l’aide d’un vaporisateur ;
  • Prendre le jeune rameau ayant 5 yeux et le planter dans la bouteille coupée de sorte que 3 yeux soient enterrés et les deux autres libres et hors de terre ;
  • Percez à plusieurs endroits l’autre partie de la bouteille à l’aide d’une pointe, puis en gardant toujours le bouchon, la retourner sur la bouture afin qu’elle se présente comme une cloche ;
  • Fixez ensemble les deux morceaux de la bouteille l’aide d’un ruban adhésif. L’air ne pourra circuler que via les trous et la bouture bénéficie ainsi d’une atmosphère confinée ou étouffée ;
  • Lorsque vous avez fini, placez l’ensemble dans un espace bien éclairé et patienter quelques semaines pour voir apparaître les premiers feuilles.

Marche à suivre pour le bouturage d’un figuier dans de l’eau

Cette technique de multiplication rapide du figuier se réalise en suivant les étapes ci-après :

  • Sélectionnez un rameau d’environ 15 cm en début février;
  • Trempez le dans un bocal remplie d’eau dans laquelle deux morceaux de charbon ont été déposés pour l’empêcher de croupir. Si vous n’avez pas du charbon, vous devez régulièrement changer l’eau ;
  • Déposez le bocal à l’intérieur dans une pièce d’environ 16o de température ;
  • Au bout d’un mois, les premières racines vont apparaître et elles seront d’à peine 5 à 6 cm ;
  • Enlevez ensuite la bouture et repiquez-là dans un pot à fond percé rempli de substrat composé de pouzzolane et de terreau et arrosez le mélange de terre pour le maintenir humide ;
  • Si la météo est favorable, alors dès début du mois de juin, vous pouvez mettre le pot à l’extérieur dans un coin à l’ombre afin que le figuier s’accoutume à l’environnement extérieur.

Une fois placé à l’extérieur, vous devez continuer à vous assurer de l’entretien de votre bouture de figuier en procédant à l’arrosage régulier, l’élimination des pousses latérales, et la protection du jeune plant de figuier contre le froid.