Guide pour se préparer aux ASSR

Est-il temps pour vous de passer l’ASSR ? Il est nécessaire que vous vous prépariez convenablement afin de mettre toutes les chances de votre côté pour décrocher cette attestation. Voici donc ce dont vous aurez besoin pour décrocher et préparer votre ASSR.

Quelle est l’importance de l’ASSR ?

L’ASSR est l’Attestation Scolaire de Sécurité Routière. Il existe deux niveaux : assr 1 et assr 2. L’ASSR de niveau 1 permet de passer le permis AM ou BSR et de conduire un cyclomoteur deux roues ou trois roues de 50 cm³ à partir de 14 ans. Elle est accessible aux élèves de la classe de cinquième. Quant à l’ASSR 2, il s’agit d’un diplôme obtenu en classe de troisième et qui permet de préparer le permis de conduire pour une voiture ou une moto.

A voir aussi : Combien coûte la modification de la courroie dentée ?

Déroulement des épreuves et thèmes abordés

L’épreuve de l’ASSR se présente sous forme de séquences vidéo de 20 à 25 minutes avec 20 questions à choix multiples. Les candidats sont invités ensuite à répondre à ces questions et rassembler la note minimale de 10/20. Ils devront répondre aux questions sur une grille de notation que leur fournit l’enseignant au début du test. Ils disposent d’une minute pour répondre à chaque question. Chaque bonne réponse vaut 1 point.

Pour l’ASSR 1, la grille contient trois colonnes A, B et C. Dans le cas de l’ASSR 2, il s’agit plutôt de quatre colonnes allant de A à D. Une notification permet aux candidats de savoir s’il s’agit d’une question à une ou plusieurs réponses. Pour ceux qui n’arrivent pas à rassembler la note requise, ils peuvent se présenter à un examen de rattrapage dans la même période. Il faudra dans ce cas en faire la demande au chef d’établissement.

A découvrir également : Les intérêts d’un achat de voiture sur des sites spécialisés

Le test se déroule chaque année en milieu scolaire entre le début du second trimestre et la fin d’année scolaire, généralement vers février ou mars.

Sur quoi porte le test ?

L’ASSR propose des épreuves qui permettent d’évaluer les connaissances du candidat. Ces dernières concernent la conduite à tenir pour les catégories d’usagers de la route suivant les situations qu’on peut rencontrer et les règles de sécurités routières. Les catégories d’usagers sont entre autres les piétons, les cyclistes et les différents passagers. La révision pour le test peut d’ailleurs s’axer sur ces catégories d’usagers.

Par ailleurs, les candidats peuvent orienter la préparation de l’épreuve dans le sens des thèmes qui leur seront proposés. Il s’agit de 10 thèmes à savoir :

  • La circulation routière ;
  • Les intersections ;
  • La vitesse ;
  • Les équipements du véhicule ;
  • Les passagers ;
  • Le comportement citoyen ;
  • Les conduites à risque ;
  • Le secourisme ;
  • Les distracteurs ;
  • Le développement durable.

Les questions de l’épreuve font appel au bon sens du candidat et à ses connaissances du Code de la route.

Rassembler les ressources pour se préparer efficacement

Il existe plusieurs ressources en ligne permettant de se préparer efficacement à l’examen de l’ASSR. Ce sont généralement des séries de tests gratuits qui vous permettront de vous exercer. À cet effet, le ministère de l’Éducation nationale propose des tests que vous pourrez passer pour vous exercer en ligne.

Il s’agit là d’un des sites de référence qui constitue la première alternative quand il s’agit de s’entraîner à l’épreuve de l’ASSR en ligne. Vous pourrez prendre des notes pendant l’entraînement afin de faciliter la rétention ou réviser plus tard. Plusieurs sites disposent aussi d’options pour s’exercer seul ou en salle. Il est aussi possible de s’évaluer. Cette option permettra de savoir à quel point vous êtes prêts à aborder le test réel. Ces plateformes vous aideront à préparer efficacement l’ASSR.

Une autre façon de s’entraîner est de faire plus attention aux situations courantes de conduite et d’observer, de s’interroger et d’obtenir des réponses par rapport aux règles de sécurités routières. Vous pouvez par exemple prêter plus attention aux panneaux de signalisation.

Enfin, vous devez évidemment être attentifs lors des cours de sécurité routière que vous aurez à suivre avant de passer au test. Ces cours renforcent vos connaissances théoriques et vous permettront d’aborder le test plus sereinement.