Comment appelle-t-on les pratiquants de Tai Chi ?

Le tai-chi fait partie intégrante des nombreux arts martiaux qui existent et qui sont régulièrement pratiqués. D’origine chinoise, le tai-chi apparaît comme une discipline à la frontière du sport de combat et de la gymnastique. Cet art martial a une multitude de bienfaits sur la santé et sur le corps. Voici comment on désigne les pratiquants de Tai Chi.

Présentation du Tai Chi

Encore connu sous les noms de Tai-chi, taï-chi, t’ai-chi-ch’uan ou encore taiji quan, le tai chi est un art martial traditionnel. Il s’agit d’une forme de combat qui implique des contacts notamment des poussées de mains, frappe, coups pieds. Ses célèbres pratiquants connus du public sont entre autres Chen Changxing, Yang Luchan, Yang Chengfu.

Lire également : Comment acheter une déco Halloween tendance et pas chère ?

On associe généralement cet art martial chinois dit « interne » à une gymnastique de santé. Il comporte également une dimension spirituelle. Le tai chi se décline en de nombreux styles, appartenant à des écoles différentes. De plus, la pratique de ce sport consiste à travailler l’énergie communément appelée chi.

Le relâchement song qui est une règle importante du tai-chi-chuan permet une facilité des mouvements et leur coordination. Après cela, le pratiquant exercera une force pour relier chaque partie du corps. En dehors de l’énergie, il implique également un travail sur le souffle et non pas sur la force brute.

A découvrir également : La montre, pour plus de présence

En outre, la pratique du tai-chi-chuan englobe des exercices de souplesse et de muscles. Retenez que le tai chi est un art martial auquel on peut faire recours pour attaquer et se défendre.

Désignation des pratiquants de Tai Chi

Comme dit en amont, le Tai-chi est fondé

sur un ensemble d’exercices physiques doux et d’étirements. En effet, jusqu’à ce jour, il n’existe pas une appellation standard pour identifier les pratiquants de ce sport. Par exemple, pour les arts martiaux d’origine japonaise, on fait un ajout du radical « Ka » afin d’obtenir le nom. Ceci dit, pour le judo on dira Judoka et pour le karaté, il s’agit du karatéka.

Concernant les arts martiaux chinois tels que le tai-chi, plusieurs réponses sont possibles. Chaque personne utilise l’appellation avec laquelle elle se sent plus à l’aise. Vous avez donc le choix entre: Taï chi ka, Taï Chi chuan ka, Tai Chi Chuan shu, Taï ka, Taï chi eur, Taï chiste. Selon les avis, la bonne réponse peut ne pas être également parmi ces propositions.

Avantages de la pratique de cet art martial

Cet art martial est réputé en Chine pour ses bienfaits thérapeutiques et de nombreux travaux en témoignent. En effet, le Tai-Chi favorise non seulement une bonne prise de conscience de soi mais aussi de son environnement. Pour ainsi dire qu’il procure un apaisement du mental tout en améliorant la concentration des pratiquants. Son côté méditatif permet également la vivacité d’esprit et de mémoire.

Pratiquer cet art martial traditionnel se révèle très efficace sur les signes de plusieurs maladies. On dénombre entre autres la fibromyalgie, la maladie de Parkinson, l’ostéoporose, l’arthrose du genou. C’est une aubaine pour les maladies chroniques. Ce sport contribue aussi à mieux faire face à la douleur physique et corporelle.

On le pense car les mouvements requis pour sa pratique incorporent des éléments de musculation, d’équilibre. À ceux-ci s’ajoutent l’alignement postural et la concentration. Enfin, les accidents vasculaires périphériques, un sommeil réparateur, la qualité de vie sont d’autres bienfaits de ce sport chinois. Les effets positifs du tai chi sur la santé restent multiples et efficaces. Il est profitable à beaucoup de personnes.