Le dollar se porte bien après le dernier compte-rendu du FOMC

Face à l’inquiétude de certains membres à la dernière réunion du FOMC mi-juin sur l’inflation, le dollar a connu un rebond historique. Pour les investisseurs, c’était donc le bon moment pour miser sur celui-ci. Mais quel était l’élément clé qui a favorisé ces différentes inquiétudes ? Nous allons vous éclairer à ce propos au cours de cet article.

Une envolée historique en quatre semaines

Ces derniers mois étaient le meilleur moment pour investir sur le dollar sur les plateformes de trading et auprès des banques d’investissement comme Saxo. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : le 7 juillet, la paire EUR / USD a connu sa valeur la plus basse depuis trois mois. Elle était à 1,1782 sur le marché américain, quatre semaines après cette dernière réunion du FOMC. D’ailleurs, le dollar a gagné du terrain par rapport à toutes les devises. Seul le Yen japonais se porte relativement bien par rapport à la monnaie américaine.

A lire en complément : Pourquoi les Français paient-ils autant d’impôts ?

En quoi cette décision du FOMC influerait-elle sur le marché ?

Le FOMC, plus exactement le Federal Open Market Committee, est une branche de la FED ou de la Réserve fédérale des États-Unis. Elle est notamment chargée des décisions de politiques monétaires à court et long terme. Elle se réunit 8 fois par an normalement, sans exclure les réunions exceptionnelles si nécessaire. L’un des points les plus importants soulevés au cours de ces différentes réunions du FOMC est l’inflation. En effet, si des inquiétudes planent sur l’inflation, les banques centrales pourraient resserrer leur politique monétaire. Elles pourraient, de ce fait, relever le taux directeur plus tôt que prévu, ce qui rendra leurs monnaies plus attrayantes pour les investisseurs. Et pourtant, une évolution des taux directeurs n’est pas prévue avant fin 2023.

Les impacts de la dernière réunion du FOMC sur le dollar

Le rapport de cette dernière réunion, qui donne plus de détails, n’est attendu que dans le courant de la seconde moitié du mois de juillet. Néanmoins, les impacts ne se sont pas fait attendre dès la première semaine. En effet, le « dot plot » des projections de taux d’intérêt lors de la réunion a dévoilé que plus de la moitié des participants au comité prévoient plusieurs hausses du taux d’intérêt en 18 mois. Ce qui explique l’engouement récent des investisseurs vers le dollar et la baisse significative de la paire EUR / USD par exemple.

A voir aussi : Comment créer une entreprise ? Voici les étapes